La fin de l’utilisation des solvants dangereux par les services techniques

Les solvants classiques sont des produits toxiques, nuisibles pour l’environnement et hautement inflammables. Pour palier ce risque, des produits novateurs ont fait leur apparition sur le marché. Les tests sur le terrain ont prouvé leur efficacité.

Utilisés couramment dans les travaux de maintenance et de nettoyage comme diluants ou dégraissants, les solvants type xylène et white spirit étaient auparavant des produits incontournables dans les ateliers des services techniques (ex : menuiserie, peinture).

Or le centre hospitalier d’HENIN-BEAUMONT conscient du danger lié à leur utilisation a décidé de les supprimer en essayant un produit efficace et inoffensif.

Ces produits de substitution ne contiennent aucune substance répertoriée comme explosible, comburante, extrêmement inflammable, facilement inflammable, inflammable, cancérogène, mutagène, toxique, toxique pour la reproduction, nocive, irritante, sensibilisante, corrosive ou dangereuse pour l’environnement (Arrêté du 9 Novembre 2004).

Les risques supprimés
Risque lié à la sécurité : Les solvants traditionnels sont d’origine pétrolière, hydrocarbures connus notamment pour leurs caractéristiques hautement inflammables. La présence de ces produits nécessitait que les ateliers soient assimilés à une zone ATEX (Atmosphère Explosive). Composés d’ester d’huile végétale, ces nouveaux produits ont un point éclair (1) au-delà des 90 °C et sont donc ininflammables et encore moins explosifs.

Risque lié à la santé : N’émanant pas de vapeur, ils permettent de s’affranchir de l’arrêté du 29 mai 2000 concernant les émanations de COV (composés organiques volatils) et sont donc inodores. De plus, non irritants et non sensibilisants, ils sont très peu desséchants pour les tissus lipocutanés. Aucune maladie professionnelle n’est liée à ces produits.

Risque lié à la protection de l’environnement : Rapidement et totalement biodégradables, ils sont inoffensifs pour l’environnement en cas de déversement accidentel, ainsi que les populations riveraines. Ils ne nécessitent aucune autorisation ou déclaration d’emploi auprès des autorités administratives (Décret 2002-680).

Une efficacité garantie
Leur pouvoir dégraissant et nettoyant est valable pour toutes les surfaces (métaux, plastiques, élastomères, caoutchoucs, goudron, bitume…). Le responsable technique du Centre Hospitalier d’HENIN-BEAUMONT se dit totalement satisfait du produit, son efficacité est même parfois plus importante que les anciens produits utilisés. Le seul bémol qu’il évoque est son prix (près de 10 € le litre) mais les avantages liés à son utilisation sont vraiment indiscutables.

CLEANSOLV VEGETAL® ou BIOSANE BIO 3000 E ® sont des exemples de produits actuellement disponibles sur le marché.

Edwige Forget
Préventeur

20/12/10

(1) Point éclair : Température minimale à partir de laquelle dans les conditions spécifiées, un liquide dégage une quantité suffisante de gaz inflammable pour s’embraser au contact d’une source d’allumage.

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Mon Espace

Vous souhaitez commenter un article ?
Rejoignez la communauté du Portail de la Prévention Sham.

Déjà inscrit ? + Se connecter




OK
Mot de passe perdu ?

Le saviez-vous ?

Quelle est la production de déchets par lit & place chaque année en France ?