L’intensité de l’alarme dans les services de soins

L’alarme sonore est souvent l’élément déclencheur d’une évacuation et permet donc la mise en sécurité des occupants. Aussi le rôle de cet élément est crucial dans le cadre d’un sinistre. Pour preuve, un hôpital a été condamné, suite au décès par asphyxie d’un patient lors d’un incendie. Un des motifs de condamnation fut notamment que le système d’alarme émettait un signal de trop faible intensité.
Voyons ensemble ce qu’impose la réglementation (arrêté du 10 décembre 2004, et du 19 novembre 2001).

Les alarmes
Il existe plusieurs types d’alarmes :
- L’alarme générale : signal sonore ayant pour but de prévenir les occupants d’avoir à évacuer les lieux. Ce signal sonore peut être complété dans certains cas, par un signal visuel. L’alarme générale peut être immédiate ou temporisée ;
- L’alarme générale sélective : alarme générale limitée à l’information de certaines catégories de personnel ;
- L’alarme restreinte : signal sonore et visuel distinct du signal d’alarme générale ayant pour but d’avertir soit le poste de sécurité incendie, soit la direction, soit le personnel désigné à cet effet, de l’existence d’un sinistre et de sa localisation.

De façon générale, il n’est pas imposé un niveau d’intensité sonore précis, mais il doit être audible en tout point de l’établissement. Ce détail doit être validé par la commission de sécurité.

Ce qu’impose la réglementation en établissement de soins

- En établissement de type U :
Les établissements n’abritant pas de locaux à sommeil doivent être pourvus d’un équipement d’alarme de type 3*.
Les établissements abritant des locaux à sommeil doivent être pourvus d’un équipement d’alarme de type 1*. Cela permet la diffusion de l’alarme générale sélective dans les niveaux accueillant des locaux à sommeil. Le signal sonore de l’alarme générale sélective ne doit être identifiable comme un signal d’alarme que par le personnel auquel il est destiné. Ce signal n’est en aucun cas un signal laissant présager d’un sinistre.
Dans chaque niveau doit être installé, au minimum, un tableau répétiteur d’alarme sur lequel seront reportées de façon synthétique les informations d’alarme feu.

- En établissement de type J :
Tous les établissements doivent être dotés d’un équipement d’alarme de type 1*. L’équipement d’alarme doit permettre de diffuser une alarme générale sélective. Les déclencheurs manuels doivent mettre en œuvre et sans temporisation l’ensemble des asservissements à l’exception du désenfumage. Afin d’éviter des déclenchements intempestifs, et sur autorisation de la commission de sécurité, les secteurs accueillant des personnes désorientées peuvent être dépourvus de déclencheur manuel. Ces derniers seront accessibles dans les locaux du personnel.

Conclusion
L’alarme est un des éléments fondamentaux de l’alerte. C’est pour cela qu’il est important que ce signal soit audible et surtout connu de tous. Il est donc utile de pratiquer régulièrement des exercices d’évacuation ou des simulations afin de minimiser les conséquences d’un sinistre.

Rémi ROUDIER
Technicien Etudes et Prévention

11/06/10

* Les systèmes d’alarmes doivent être conformes à la norme NF S 61-936 qui les classe en quatre types par ordre de sévérité décroissante : 1, 2a ou 2b, 3 et 4. Le type 1 comporte un Système de Détection Incendie (SDI) et Centralisateur de Mise en Sécurité Incendie (CMSI). Le type 3 se compose d'un ou plusieurs Blocs Autonomes d'Alarme Sonore (BAAS).

Voir aussi :
L’éclairage de sécurité dans les ERP de type U et J
Importance de la formation du personnel à l’intervention en cas d’incendie
Le schéma d’organisation interne à la sécurité incendie

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Mon Espace

Vous souhaitez commenter un article ?
Rejoignez la communauté du Portail de la Prévention Sham.

Déjà inscrit ? + Se connecter




OK
Mot de passe perdu ?

Le saviez-vous ?

Quelle est la production de déchets par lit & place chaque année en France ?