La parole à Martine Bertho : la bientraitance en établissement de santé

Interview de Martine Bertho, consultante en management des risques médicaux, référente Bientraitance (certificat AFNOR), nous présente son parcours et nous explique ce qu’est la bientraitance en établissement de santé.

Portail Prévention : Madame Bertho, pourriez-vous nous présenter votre parcours ?

M.Bertho
     

J’ai d’abord un parcours d’infirmière où j’ai eu la chance de choisir mes secteurs d’activités : pédiatrie, cardiologie soins intensifs, HAD, domicile. J’ai ensuite assuré des directions d’EHPAD pendant près de 15 ans. Enfin, dans un hôpital gérontologique à Lyon, j’ai d’abord été cadre de santé, puis j’ai géré la mise en place du service qualité au sein de l’établissement.

Aujourd’hui, je suis formatrice consultante et j’interviens dans divers secteurs et établissements pour parler du thème de la bientraitance auquel les professionnels de la santé sont sensibilisés même si le sujet reste encore difficile, voire tabou pour certains.

Tout au long de mon parcours, mes expériences, mes échanges professionnels avec des chercheurs/auteurs sur le sujet m’ont permis d’évoluer.

De la simple gestion occasionnelle de la maltraitance, j’ai développé une vision et une pratique plus proactive, coordonnée et continue de la culture de la bientraitance.

Portail Prévention : Qu’est-ce qui vous a incité à vous intéresser à la thématique « Bientraitance » ?

Dans le sanitaire ou le médico-social, les malades sont par nature fragiles et parfois vulnérables, ils perdent certains repères. La bonne prise en charge des usagers a toujours été mise en avant d’autres termes : la bienveillance, la gentillesse ; l’empathie…mais tout soignant a un jour été confronté à des épisodes de maltraitance que ce soit en tant que responsable de l’acte, témoin, parfois en tant que victime.
Je remarque que vous posez la question en termes de bientraitance, qui est une vision positive et préventive plutôt que de maltraitance (négative et corrective).
Négativement ou positivement la thématique est incontournable et il me fallait donc la comprendre pour pouvoir notamment évoluer de façon efficace dans mes différents postes d’infirmière ou de Directrice d’EHPAD puis de Responsable Qualité en milieu hospitalier. Mon cheminement fut en cela progressif, et cela me semble être aujourd’hui une évidence que je partage volontiers.

Portail Prévention : Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est la bientraitance en établissement de santé ?

La bientraitance est avant tout un savoir être au-delà du savoir-faire et voudrait s’imposer aujourd’hui comme une évidence. Pour cela, il lui faut un cadre de référence permettant à chacun de s’investir.
La bientraitance c’est tout d’abord un juste soin, une juste distance, une juste communication verbale et non verbale qui permet aux patients, aux usagers d’être informés, rassurés, d’être en sécurité et sentir qu’ils ont reçus les attentions et les soins conformes à leurs attentes.
La bientraitance ce n’est pas seulement l’affaire des soignants mais l’affaire de tous au sein de l’établissement de soins : dès le bureau des entrées pendant toute la durée du séjour jusqu’à la sortie de l’usager.
Si la volonté aujourd’hui est clairement d’instaurer une véritable culture de la bientraitance dans les établissements. Il, il est nécessaire cependant d’être vigilant car cette culture de bientraitance reste encore trop fragile et peut céder et se détériorer sous les pressions quotidiennes que connaît le milieu de la santé.
Le défi est donc de pérenniser cette culture humaniste par un investissement volontariste et régulier (financier, formation, communication).

Portail Prévention : Quelles actions peuvent-elles été mises en place pour favoriser la bientraitance en établissement de santé ?

Dans le secteur sanitaire, la bientraitance est un thème d’impulsion pour la certification. Dans le secteur médico-social, c’est une recommandation des bonnes pratiques professionnelles.
Ce thème est aujourd’hui traité dans beaucoup d’établissements.
Le point de départ est souvent de former les personnes soignantes, puis ensuite d’écrire une charte de bonnes intentions.
Enfin, il faut faire vivre ces formations et ces chartes dans le quotidien des soignants.

La réflexion sur la bientraitance doit être tout le temps remise en questionnement pour les soignants. Il est important de créer dans chaque établissement des espaces de réflexion éthique et de bientraitance où les professionnels peuvent partager expériences et questionnements pour répondre dans leur quotidien à des situations à risques de maltraitance et les transformer en situation de bientraitance.

Ce faisant ils s’approprient la démarche.

Propos recueillis le 7/09/2016

Neeria, la marque Service de Sham propose une nouvelle formation sur

"La bientraitance : thème d’impulsion HAS"

A Lyon le 6 et 7 octobre 2016

Clarifier les termes de bientraitance, identifier les différentes formes et facteurs de risques, ancrer les principes de bientraitance dans la relation d’aide, développer la prévention à tous les niveaux, promouvoir les démarches et instaurer une culture de bientraitance.

Pour toutes questions :
contactez-nous : formationconseil@sham.fr – 04 72 75 58 03
Fiche formation à télécharger : La bientraitance - Thème d’impulsion HAS

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Mon Espace

Vous souhaitez commenter un article ?
Rejoignez la communauté du Portail de la Prévention Sham.

Déjà inscrit ? + Se connecter




OK
Mot de passe perdu ?

Le saviez-vous ?

Quelle est la production de déchets par lit & place chaque année en France ?