Vols de matériel médical à l’hôpital

Les centres hospitaliers sont-ils devenus la nouvelle cible des voleurs ? Force est de constater que les vols de matériels médicaux sont de plus en plus fréquents et qu’ils entraînent systématiquement de fortes perturbations dans l’organisation ainsi que des coûts très importants.

Des vols souvent lourds de conséquences
Sans nécessairement remonter très loin dans le temps, on observe que les vols de matériels et équipements médicaux deviennent de plus en plus fréquents.

Ces vols répondent à un besoin précis sur des marchés parallèles en dehors des frontières de l’hexagone. Selon la police, le matériel volé est revendu dans des cliniques privées des pays d’Europe de l’Est ou du Maghreb.

Quels sont les équipements concernés ?

Février 2012, à Montpellier, un établissement découvre au matin la porte du bloc opératoire ouverte et constate la disparition de huit des 10 endoscopes. Un vol estimé à 250.000 € pour du matériel en grande partie neuf.

En mai 2012, en Essonne, c’est également huit endoscopes qui ont été dérobés (sans effraction) lors d’un week-end alors qu’ils étaient rangés dans une pièce fermée à clé de l’hôpital. Valeur estimée : 200.000 €.

Août 2012, dans l’Orne, un service d’exploration fonctionnelle s’est vu déposséder pendant la nuit d’une colonne vidéo, de cinq endoscopes et de matériel à usage unique pour un montant de plus de 100.000 €.

Les endoscopes ne sont pas les seuls équipements dérobés. En décembre 2011, en Alsace, 55.000 € de matériels d’odontologie disparaissaient d’un service de chirurgie dentaire vandalisé.

Nombreux autres équipements ont fait l’objet de vols un peu partout en France, échographes, matériels de chirurgie, serveurs d’imagerie, à chaque fois pour des montants de plus de 100.000 €.

Les équipements dérobés peuvent rarement être remplacés immédiatement. Cela entraine immanquablement des perturbations dans l’organisation, des travaux de réparation, du temps passé dans les démarches d’investigation et administratives, des reports et des annulations de rendez-vous ou d’interventions chirurgicales pour des patients qui se retrouvent ici placés en position de « victimes collatérales ».

Une sécurité à renforcer
Les établissements de santé sont des lieux ouverts au public mais cela n’empêche pas d’en sécuriser les accès, d’être vigilant sur les comportements suspects et de limiter l’entrée à certains secteurs.

Alors que peut-on concrètement faire pour se protéger ? Alarmes, digicodes, agents de sécurité, caméras de surveillance, font partie du panel de solutions possibles mais aucune n’est complètement infaillible. C’est sans compter sur le fait que ces actes ne sont pas réalisés sous le coup d’une impulsion mais répondent à une préméditation méticuleusement organisée. Les enquêteurs n’excluent pas non plus une part de collaboration au sein même du personnel, facilitant ainsi la connaissance des lieux et des possibilités d’accéder aux biens convoités.

Solution plus innovante mais encore peu répandue, l’identification par radio fréquence active UHF (Ultra Haute Fréquence) des équipements les plus couteux au moyen d’un marquage RFID est maintenant possible.

Chaque établissement, faute de directive nationale précise, reste libre de l’organisation qu’il souhaite mettre en place. Au demeurant il est malgré tout fortement conseillé d’établir une cartographie complète du processus de sécurité des biens et des personnes permettant d’obtenir une vision globale des secteurs les plus critiques et les plus vulnérables. Couplée à des audits de sécurité, ce genre de démarche, déjà mise en place dans certains centres hospitaliers, permet de définir une véritable politique de prévention des vols et surtout d’optimiser les moyens là où ils s’avèrent indispensables. Les établissements de santé ne doivent pas rester une proie facile pour les malfaiteurs.

David FRITSCH
Responsable Activité Conseil
Pôle Services Sham

Juin 2013

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Mon Espace

Vous souhaitez commenter un article ?
Rejoignez la communauté du Portail de la Prévention Sham.

Déjà inscrit ? + Se connecter




OK
Mot de passe perdu ?

Le saviez-vous ?

Quelle est la production de déchets par lit & place chaque année en France ?