Mise en sécurité des stockages frigorifiques et de leur contenu

Dans tout établissement, des stockages frigorifiques peuvent être répartis dans différents services : chambre froide en cuisine, réfrigérateur en pharmacie…. Ces équipements ainsi que leur contenu (parfois confié par un tiers) doivent être protégés compte tenu des valeurs stockées et de la responsabilité pouvant être engagée en cas de sinistre.

La surveillance des températures :

Qu’il s’agisse de chambres froides, de réfrigérateurs ou d’armoires réfrigérées, ces enceintes froides sont utilisées pour le stockage de produits dont la valeur peut atteindre quelquefois des centaines de milliers d’euros. Les établissements sont tenus d’assurer une traçabilité des températures de leurs équipements de stockage frigorifique, généralement réalisée à l’aide d’un disque d’enregistrement ou d’un logiciel informatique. Cependant de tels dispositifs ne permettent pas d’informer immédiatement les services en cas d’anomalies de température.

Celles-ci peuvent survenir lors d’une panne d’un moteur ou d’un compresseur, lors d’un défaut d’alimentation électrique ou encore si la porte de l’enceinte est laissée ouverte par inadvertance… En cas de rupture de la chaîne du froid, la plupart des produits stockés ne pourra être conservée bien longtemps et devra être jetée. C’est d’autant plus vrai lorsque ces problèmes surviennent la nuit ou le week-end, au moment où le personnel est absent du service.

Lors de nos différentes visites dans les établissements, nous avons constaté que la majorité de ces stockages frigorifiques n’est pas équipée d’une alarme en cas d’élévation ou de baisse (1) de la température. Ou alors, en cas d’utilisation de tel dispositif, celui-ci n’est pas reporté dans un service assurant une présence continue.

Voici quelques exemples de services possédant de tels équipements :

  • cuisines pour le stockage des denrées alimentaires ainsi que des produits finis (repas cuisinés),
  • pharmacie/infirmerie pour le stockage de certains médicaments (anticancéreux, insuline…) ou de produits dérivés du sang..,
  • laboratoires pour le stockage de réactifs, de pièces anatomiques…
  • centre de transfusion sanguine pour le stockage de produits sanguins

L’installation d’une alarme de température en cas de hausse (ou de baisse) anormale de la température doit être réalisée en priorité dans les enceintes froides possédant une forte valeur de stockage. Ces alarmes doivent être reportées ou équipées d’un dispositif sonore et/ou visuel permettant d’informer le personnel en permanence en cas d’anomalie.

La protection contre l’incendie :

Une grande partie des chambres froides est désormais construite à l’aide de matériaux appelés panneaux sandwichs(2). Ces éléments de construction sont une bonne solution économique en raison de leurs propriétés isolantes et sanitaires. Cependant, ils posent un problème en termes de sécurité incendie : un feu (provoqué par un court-circuit, une surchauffe d’un équipement, une soudure…) se déclarant dans ce genre de local sera très difficile (voire impossible) à éteindre du fait de l’importance de la chaleur et des fumées toxiques dégagées.

Afin de limiter les départs de feu et retarder la progression de la combustion, il est conseillé de suivre le document technique rédigé par le CNPP(3) "D14A - Panneaux sandwichs - Comportement au feu" qui formule des recommandations de montage et de fixation des panneaux et des règles pour l’installation des équipements (systèmes électriques, luminaires, systèmes de dégivrage, etc.).

De plus, il est fortement recommandé d’étendre la détection incendie aux chambres froides. Le choix du détecteur doit être adapté à la température et l’hygrométrie du local. L’idéal serait de se doter d’une détection de fumées à haute sensibilité et à large spectre. L’installation de tels dispositifs ne doit pas altérer le comportement au feu de l’enceinte et doit suivre de préférence le document technique D14A du CNPP.

En cas de sinistre :

Malgré tous ces efforts de prévention et de protection, il se peut qu’une défaillance survienne. En vue de limiter un éventuel sinistre, l’établissement doit se doter d’une procédure adaptée afin de réagir rapidement.

Dans le but de pallier un défaut de température ou l’arrêt d’un équipement, le personnel doit pouvoir transférer le contenu des enceintes froides défectueuses vers une autre enceinte froide de secours. Il est pour cela important de disposer d’équipements indépendants permettant d’accueillir plus de stockage que lors de son utilisation normale. Par exemple, préférer 2 chambres froides plus petites avec un groupe froid pour chacune, à une seule chambre froide.

Enfin, la procédure peut également envisager la location d’un camion frigorifique ou encore une convention avec d’autres établissements pour la reprise temporaire d’activité en cas de sinistre important.

Il convient de vérifier avant tout sinistre que l’établissement dispose dans ses contrats d’assurance d’une garantie "Perte de contenu des chambres froides".

Pour aller plus loin :

La détérioration des stockages en chambre froide peut également se produire à cause d’une fuite de liquide frigorigène. L’entretien régulier et la maintenance préventive des installations de réfrigération doit permettre de prévenir ce genre de sinistre (4).

La prévention des risques professionnels doit être intégrée dès la conception et l’installation de tels équipements : ambiance thermique, ergonomie du poste de travail, manutention de charges…. Les chambres froides doivent être équipées de dispositifs d’ouverture de l’intérieur, de sol antidérapant….

Hubert VERDIER
Consultant en management des risques

01/04/2012

(1) certains produits pharmaceutiques et réactifs de laboratoires ne supportent pas des températures trop basses ou le gel.

(2) Les panneaux sandwichs sont des composants monoblocs constitués d’un isolant placé entre deux parements rigides auxquels ils adhèrent. L’isolant thermique peut être de deux natures : organique combustible ou minéral. Les plaques rigides qui constituent les parements peuvent être organiques, métalliques ou minérales.

(3) Centre National de Prévention et de Protection.

(4) Arrêté du 7 mai 2007 relatif au contrôle d’étanchéité des éléments assurant le confinement des fluides frigorigènes utilisés dans les équipements frigorifiques et climatiques.

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

Le saviez-vous ?

Quelle est la production de déchets par lit & place chaque année en France ?