Les formations sécurité dans les établissements de santé et médico-sociaux

Les principes généraux de prévention, décrits dans la 4ème partie du code du travail, obligent l’employeur à former et informer le personnel contre les risques professionnels qu’il encourt. De plus, d’autres textes officiels, tels que par exemple la règlementation incendie pour les Etablissements Recevant du Public, le code de la santé publique, imposent certaines formations particulières. Voici un panorama (non exhaustif) de formations liées à la sécurité qui visent à réduire les risques pour le public, le personnel et l’établissement.

Hubert VERDIER, Préventeur, le 12/10/10

1 - Premier secours : AFGSU et SST

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgences :l’AFGSU
Elle est destinée aux personnels employés dans les établissements de santé et médico-sociaux ainsi que l'ensemble des professionnels de santé. Cette attestation vise à former sur les gestes de premier secours. En effet les risques de rencontrer des situations médicales d'urgence sont plus fréquents dans ce type de profession.

Plusieurs niveaux existent :
- AFGSU niveau 1 : destinée à tout personnel, administratif ou non, travaillant au sein d'un établissement de santé ou d'une structure médico-sociale. La validité est de quatre ans.
- AFGSU niveau 2 : destinée aux professionnels de santé inscrits dans la 4ème partie du code de la santé publique. Cette formation est intégrée dans le cursus des formations initiales et continues. La validité est de quatre ans.
- AFGSU face au risque NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique, Chimique): destinée aux professionnels de santé, reconnus aptes médicalement inscrits dans la 4ème partie du code de la santé publique, volontaires ou sollicités par les établissements de santé. La validité est de deux ans.

Sauveteur Secouriste du Travail : le SST
La réglementation oblige tous les établissements à disposer d’un nombre suffisant de personnes formées et capables d’intervenir immédiatement et efficacement après tout accident, dans :
- chaque atelier où sont accomplis des travaux dangereux ;
- chaque chantier employant vingt travailleurs au moins pendant plus de quinze jours où sont réalisés des travaux dangereux.

Pour rester valide le certificat SST doit être recyclé dans les 12 mois qui suivent sa délibération initiale. Ensuite, la périodicité des recyclages suivants est fixée à 24 mois.

Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence.
Circulaire DGS/SD2 no 2006-207 du 10 mai 2006.
Article R. 4224-15 du code du travail
Circulaire Cir 53/2007 de la CNAMTS


1

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

Le saviez-vous ?

Quelle est la production de déchets par lit & place chaque année en France ?