Le développement durable au sein des établissements de santé

Le développement durable est un enjeu écologique majeur pour l’ensemble des secteurs d’activités. Qu’en est-il dans le secteur des établissements de santé ? Tour d’horizon…

Un concept déjà ancien
Le développement durable est une préoccupation qui a pris naissance dès le XXème siècle. En effet, Antoine de Saint Exupéry disait lui-même que « nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ». Plus formellement, ce concept de développement a commencé au début des années 1970, avec notamment en 1972, le Sommet de la Terre, qui exposa notamment l'écodéveloppement, les interactions entre écologie et économie.

En 1987, la Commission mondiale sur l’environnement et le développement, définissait le développement durable comme «un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. »

Une prise de conscience récente
D’après une étude menée sur 170 établissements par les élèves de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, la prise de conscience dans les établissements de santé est relativement nouvelle, mais cette dernière est forte. En effet, même si près de 70% des établissements considèrent cette démarche comme volontariste, une forte volonté de s’inscrire dans un processus de d’amélioration en matière de développement durable est ressentie.

Pour preuve, l’élaboration de programmes stratégiques d’actions de développement durable entre 2008 et 2009 a plus que doublé et près de 60% des établissements tiennent compte du développement durable dans le cahier des charges.

Enfin, plus d’un tiers des projets d’établissements intègrent désormais la thématique du développement durable.

Le taux d’intégration du développement durable au projet d’établissement est à son maximum pour les établissements de plus de 1000 lits. En outre, 18 établissements sont impliqués dans les plans régionaux santé–environnement (2 Hôpitaux Locaux, 1 Centre Hospitalier Spécialisé, 2 Participants au Service Public Hospitalier et 6 Centres Hospitaliers Universitaires).

Les points forts
Les établissements hospitaliers se veulent exemplaires en matière de développement durable.

Pour cela, beaucoup d’entre eux s’impliquent dans la prévention des risques environnementaux. Cette implication se traduit de différentes manières. Une majorité a mis en place une politique de réduction de consommation d’eau et d’énergie. La quasi-totalité des établissements organise un tri sélectif des déchets même si tous ne sont pas conformes en matière de tri des déchets.

Enfin, de manière plus minoritaire, les établissements encouragent leurs personnels à des comportements écologiquement responsable tel que le covoiturage, le recours aux transports en commun, ou l’achat de véhicules éco-responsables.

Les points faibles
Malgré les efforts constatés, cette démarche reste relativement récente dans les établissements hospitaliers et de nombreux retards et lacunes ont été constatés.

En effet, de nombreux établissements possèdent des installations qui par leur taille ou leur capacité sont soumises au code de l’environnement et plus particulièrement au régime des ICPE (Installations Classés pour la Protection de l’Environnement). On peut toute fois toutefois noter que seulement près de la moitié des établissements ont entamés une démarche de mise en conformité.

Le traitement des effluents est peu voir pas pris en compte et 75% des établissements n’ont pas engagé de démarche de remplacement du matériel à usage unique par du matériel stérilisable.

Conclusion
Malgré une démarche assez récente et le retard accumulé, les établissements hospitaliers font un effort important pour intégrer cette démarche au sein de leurs services. Pour preuve, certains établissements ont développé une certification ISO 14001 (certification environnementale).

A suivre donc…

N.B. : Etude menée sur 170 établissements de santé (Baromètre du développement durable en établissement de santé en 2009 / Frédéric CAZORLA – Sarah GRAVELEAU – Magali RIGAL)

Rémi ROUDIER
Préventeur

18/01/2010

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

Le saviez-vous ?

Quelle est la production de déchets par lit & place chaque année en France ?