Organisation et évaluation de l’antibioprophylaxie : expérience du CHR Metz

Une antibioprophylaxie bien conduite est un des moyens efficaces pour prévenir les infections du site opératoire. Le CHR Metz-Thionville, pour assurer un bon usage de l’antibioprophylaxie, a mis en place une organisation et des outils adaptés qui sont régulièrement évalués depuis 4 ans.

Organisation et outils pour l’antibioprophylaxie sur le CHR Metz Thionville
Depuis 2000, un support unique regroupant la prescription, le protocole et la traçabilité de l’administration est utilisé sur le CHR Metz-Thionville pour chaque chirurgie (figure 1). Ces supports et l’organisation en lien ont été définis lors de réunions regroupant l’ensemble des acteurs impliqués (figure 2). Les protocoles sont initialement basés sur la conférence de consensus de la Société Française d’Anesthésie réanimation (SFAR) de 1999 (actualisation sur les références SFAR de 2010 en cours). Ils proposent pour chaque type d’intervention une antibioprophylaxie recommandée, une alternative et les modalités d’administration (délais, posologie, durée,…).

Outils utilisés en Antibioprophylaxie sur le CHR Metz Thionville
Organisation de l’Antibioprophylaxie sur le CHR Metz Thionville

Figure 1 : Outils utilisés en Antibioprophylaxie sur le CHR Metz Thionville

Figure 2 : Organisation de l’Antibioprophylaxie sur le CHR Metz Thionville

Evaluation
Méthode HAS de l’audit clinique ciblé (ACC) en Antibioprophylaxie de première intention :

  • 2 audits organisationnels prospectifs (Protocole d’antibioprophylaxie et surveillance du risque infectieux)
  • 2 audits de pratiques rétrospectifs (Prescription et Administration de l’antibioprophylaxie).

Deux items spécifiques ont été ajoutés aux critères de l’HAS: la conformité globale pour l’administration et les causes de non-conformité. A ce jour, sur 4 tours d’audit (2006, 2007, 2008 et 2010), nous avons évalué 922 dossiers repartis en 5 chirurgies et en 9 types d’intervention. Les conclusions du premier tour de l’audit ont permis d’élaborer de façon pluridisciplinaire un plan d’amélioration en 3 phases : création d’une dynamique de changement, définition et pilotage du plan d’action et réévaluation. Depuis le 3ème tour, ne sont suivis que les principaux critères non-conformité.

Résultats
Audit organisationnel :
- validation et institutionnalisation dans toutes les chirurgies du modèle d’ordonnance pré-imprimée.

Audit des pratiques :
- amélioration du taux de prescription écrite, du taux de conformité globale lors de l’administration et du nombre de non-conformité sur l’administration (Tableau I).
- les principales non-conformités sur l’administration concernent la durée de l’antibioprophylaxie et le délai administration/incision. Des actions d’amélioration spécifiques de sensibilisation et de réorganisation nous ont permis de diminuer ces types de non-conformité.

Tableau I : Résultats du 1er et 4ème tour d’évaluation

1er Tour (n =337)

4ème Tour (n = 142)

Taux de prescription écrite

65%

95%

Taux de conformité globale lors de l’administration

53%

72%

Nombre de Non-Conformité sur les administrations

140

41

Conclusion
L’ordonnance pré imprimée et les kits d’antibioprophylaxie favorisent le respect des bonnes pratiques d’antibioprophylaxie. L’évaluation annuelle contribue à l’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins. La mise en place d’indicateurs permet un pilotage plus fin des actions correctives.

Propos recueillis par Béatrice Perron auprès de :
Grégory Rondelot
Pharmacien
Jocelyne Selliès
Médecin Hygiéniste – Chef de service
Bernard Gustin
Pharmacien – Chef de service

19/11/2010

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.