Institut de Cancérologie de l’Ouest : le CREX récompensé

Récompensé cette année par le Prix SHAM 2011 dans la catégorie établissement sanitaire, l’Institut de Cancérologie de l’Ouest à Angers a mis en place une cellule de retour d’expérience (CREX) en oncologie chirurgicale pour renforcer la sécurité de prise en charge des patients.

Un champ d’application assez vaste
L'action de mise en place du CREX concerne le département d'oncologie chirurgicale constitué d’un bloc opératoire de deux salles, d’une salle de réveil de 5 places, de 4 places de chirurgie ambulatoire, 21 lits d'hospitalisation et de 5 lits de soins continus.

Une organisation bien structurée, complémentaire aux RMM
Après avoir déjà mis en place des CREX en radiothérapie et en oncologie médicale, l'établissement a naturellement choisi de développer cette démarche à l'oncologie chirurgicale, en complément des revues de morbidité et mortalité (RMM) déjà régulièrement menées.

Pour mener à bien cette action, l'accompagnement de consultants spécialisés s’est avéré nécessaire. Ceux-ci ont d'abord effectué, en juin 2010, une phase d'audit et de sensibilisation de l’ensemble du département d'oncologie chirurgicale pendant plusieurs jours. Cette étape a contribué à la définition du plan d'actions et de son calendrier de mise en œuvre.

Une information générale a également été réalisée à l'ensemble des professionnels par le biais du journal interne.

Une démarche pro-active pragmatique
La mise en place du retour d'expérience permet la remontée et l'analyse des évènements précurseurs sans lesquels elle ne pourrait fonctionner. La cellule CREX se réunit une fois par mois pendant 1h30. A chaque réunion, un évènement est choisi parmi l'ensemble des déclarations du mois. Un analyste ou un binôme formé est chargé de mener l'analyse systémique de l'évènement et d’en présenter les résultats le mois suivant. La présentation se termine par des propositions d'actions correctives dont une ou deux sont choisies pour être mises en place. La réunion se termine par une revue globale de toutes les actions décidées les mois précédents.

La méthode d'analyse systémique utilisée pour étudier l’événement, est issue du modèle de l'aéronautique. Elle se déroule selon les étapes suivantes :

1- La collecte des données,
2- La reconstitution des faits,
3- L’identification des causes (selon les principes du modèle de Reason),
4- La définition de propositions d'actions,
5- La rédaction du rapport d'analyse.

Cette démarche pro-active vise avant tout à prévenir la survenue d’accidents et ne fonctionne que si l’ensemble des professionnels contribue de manière active. Mais une fois mise en place, il est ensuite difficile, voire impossible de revenir en arrière.
Entre janvier 2011, date de mise en place du CREX et la mi-mai 2011, six actions ont été décidées et quatre ont été mises en œuvre.
Pour aller jusqu’au bout de la démarche, une enquête a été réalisée auprès de patients afin de recueillir leurs avis par rapport au CREX et aux actions qui en découlent. Les résultats de l’enquête ont été satisfaisants.

David FRITSCH
Ingénieur Gestion des risques
11/10/11

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Mon Espace

Vous souhaitez commenter un article ?
Rejoignez la communauté du Portail de la Prévention Sham.

Déjà inscrit ? + Se connecter




OK
Mot de passe perdu ?