EHPAD St Jacques St Christophe : une démarche sécurité récompensée

C’est encore une initiative intéressante qui a été récompensée cette année 2011 lors du Prix SHAM pour la sécurité des résidents. Mise en place dans l’EHPAD St Jacques St Christophe à Cesny Bois Halbout dans le Calvados, cette démarche est basée sur l’utilisation de nouvelles technologies (bracelets-montres, clips personnels, bases de transmission, modem, logiciel) d'appel malade prenant en compte l'être humain et son environnement.

Un travail réfléchi en équipe
Le développement de cette action a avant tout été défini en équipe pluridisciplinaire impliquant du personnel administratif, soignant, le médecin coordonnateur, le psychologue en collaboration avec les différentes instances de l'EHPAD (Conseil de la Vie Sociale et CTE-CHSCT).

Un besoin clairement identifié
Cette action fait suite à un diagnostic établi en lien avec le projet social, le document unique sur l’évaluation des risques professionnels et les résultats des enquêtes de satisfaction. L'ancien dispositif de l'appel malade, utilisé jusqu’alors, n'était pas accessible par le résident dans tout son espace privatif et encore moins dans les espaces communs. Par manque de personnel ou de dispositifs spéciaux, il a également été noté l'absence de surveillance en continu des accès.

Le système retenu, constitué de bracelets montres, améliore efficacement la sécurité des résidents. Il leur permet en effet d'appeler à l'aide manuellement ou de déclencher des alarmes automatiques en cas de chute, de perte de conscience, d'hypothermie ou lors de dégradation physiologique.

Le système, dont le logiciel enregistre et analyse en permanence les données, permet de fournir une assistance rapide et efficace en alertant le personnel sur leur bip en cas de détection d'anomalie comme par exemple une perte de mobilité, le retrait du bracelet ou autres incidents.

Pour les résidents à risque de fugue, ce nouveau dispositif leur permet d'évoluer librement et en toute discrétion dans un environnement protégé et sécurisé.

Vis-à-vis du personnel soignant, le dispositif leur permet d'améliorer la qualité des soins, d'être alerté en cas de besoin et de se sentir davantage en sécurité. C'est également un support pour l'organisation des soins grâce à l'analyse des courbes physiologiques : un sommeil agité en début de nuit entraîne par exemple un décalage de la toilette et du petit déjeuner.

Des indicateurs de réussite encourageants
Avec le recul, il a été constaté au sein de l’établissement que tous les résidents se sont facilement appropriés ce nouveau système d'appel.

Pour ce qui concerne les personnes désorientées ou fugueuses, l'application de contrôle d'accès au niveau des portes a été immédiatement testée et pour renforcer la sécurité des résidents, de nouvelles bornes ont été installées.

Des indicateurs couramment suivis dans ce type d’établissement, le nombre de fugues ou d'errances sont désormais plus facilement et précisément analysés grâce au dispositif.

Enfin, la réalisation d'une enquête de satisfaction auprès des résidents et des familles ainsi que du personnel montre des résultats très encourageants.

Une démarche que SHAM a eu le plaisir de récompenser et qui pourrait en inspirer d’autres.

David FRITSCH
Ingénieur Gestion des risques

11/10/11

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Mon Espace

Vous souhaitez commenter un article ?
Rejoignez la communauté du Portail de la Prévention Sham.

Déjà inscrit ? + Se connecter




OK
Mot de passe perdu ?