Une prise en charge insuffisante de la douleur

La prise en charge de la douleur est une exigence désormais constante – et ô combien légitime – des patients hospitalisés. Exigence largement relayée par les associations de patients, inscrite dans les référentiels de la HAS, elle nécessite une réponse appropriée et efficace de la part des établissements et des professionnels de santé. Et ce d’autant que les Tribunaux sanctionnent désormais les prises en charge insuffisantes de la douleur des patients, comme en atteste le dossier de ce mois.
Frédéric FUZ, Médecin - SHAM, 13/07/2010

1 - Les faits

Patient de 40 ans, conduit au service des urgences pour prise en charge d’une fracture de l’odontoïde associé à un déplacement de deux vertèbres cervicales, à la suite d’un plongeon dans une piscine.

L’instabilité du foyer de la fracture ne justifiant pas un traitement chirurgical d’emblée, le patient bénéficie de la pose d’une minerve puis d’un étrier de Gardner (1).

En raison des douleurs ressenties par le patient, l’étrier est remplacé par une minerve rigide puis par un corset thermoformé, qui entraînera un inconfort majeur avec troubles du sommeil, irritabilité et troubles de l’humeur.

La survenue d’une pseudarthrose conduira à la réalisation d’une arthrodèse, réalisée, à la demande du patient, dans un autre établissement. Les suites opératoires ont été considérées comme simples.

Néanmoins le patient porte plainte contre l’établissement d’origine, pour prise en charge insuffisante de sa douleur.

(1) Etrier de Gardner : Etrier de traction


1

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.