Une mauvaise communication entre un interne et le sénior de garde

Le dossier du mois concerne une mauvaise communication entre un interne et un sénior. Ce dysfonctionnement est à l’origine d’un défaut d’organisation ayant généré un préjudice.
La réalisation d’une bonne prise en charge d’un patient peut exiger la mise en place d’un colloque pluriel qu’il faut faciliter (peut être à l’aide d’un protocole), à plus forte raison, si le patient est confié à un interne….

Catherine STEPHAN-BERTHIER, juriste contentieux, le 4/11/2011

1 - Les faits

Le 26 décembre 2006, Monsieur M, âgé de 84 ans et qui a pour antécédent une résection endoscopique de la prostate, présente des difficultés mictionnelles avec des urines malodorantes. Le médecin de garde demande son admission au service des urgences. Le médecin urgentiste constate un globe vésical sous-ombilical probable. L’interne de garde de chirurgie, prend en charge le patient mais ne parvient pas à le sonder. Elle contact alors l’urologue de garde qui pose l’indication de mise en place d’un cathéter de cystostomie sus-pubien. Une troisième tentative de sondage sera réalisée par l’interne en chirurgie avec l’accord du médecin urgentiste. Par la suite, plusieurs tentatives de mise en place du cathéter de cystostomie échouent sans que l’urologue ne soit informé des difficultés rencontrées. C’est finalement un autre médecin urgentiste qui réalise le geste et évacue 1litre 100 d’urines. Le patient est muté en service d’urologie sans traitement particulier ni voie veineuse.

Il présente le lendemain matin de la fièvre. Une antibiothérapie est alors mise en place tardivement et l’état du patient continue de se dégrader.

Il est placé sous ventilation artificielle et est muté en service de réanimation le 27 décembre. Le bilan bactériologique met en évidence des hémocultures positives à E.Coli. L’évolution n’est malheureusement pas favorable. Le 31 décembre, suivant l’avis médical, la famille décide de sursoir à tout traitement.

Monsieur M décède le 31 décembre.

La famille de Monsieur M a saisi le tribunal administratif, lequel a décidé la mise en place d’opérations d’expertise.


1

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.