Un glissement de tâche à l’origine d’un décès

Le dossier du mois illustre le risque inhérent à certaines pratiques illégales pouvant être mises en place dans les établissements de santé. Ces dernières consistent à confier des tâches pourtant réglementées, au personnel n’ayant pas de compétence en la matière.

Catherine STEPHAN-BERTHIER juriste, mai 2015.

1 - Les faits

Monsieur B, 76 ans, se rend le 7 avril dans un centre hospitalier afin de faire réaliser une biopsie de la prostate.

Très rapidement, après la réalisation du geste l’état du patient se détériore et Monsieur B est transféré dans une clinique à la demande de sa famille.

Il décède le 25 avril des suites d’une péritonite par perforation d’un organe creux.


1

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Mon Espace

Vous souhaitez commenter un article ?
Rejoignez la communauté du Portail de la Prévention Sham.

Déjà inscrit ? + Se connecter




OK
Mot de passe perdu ?