Un compte-rendu opératoire incomplet

Le compte-rendu opératoire, loin d’être une formalité est un des fondamentaux de la prise en charge en post opératoire. En effet, au-delà de l’examen clinique et de la biologie il est une aide au diagnostic primordiale en cas de suites non simples. Il doit retracer fidèlement le déroulé de l’intervention et les gestes réalisés sans chercher à dissimuler d’éventuels incidents survenus.

Catherine STEPHAN-BERTHIER, juriste contentieux, le 20/01/2012

1 - Les faits

Madame M, âgée de 75 ans, souffre d’une anémie avec des selles anormales. Prise en charge au CH, il est diagnostiqué un cancer du côlon transverse droit. Le 12 juillet 2007, elle bénéficie d’une hémicolectomie droite. Lors de l’intervention, il survient une perforation accidentelle du grêle qui n’est pas mentionnée dans le compte-rendu opératoire pourtant très détaillé par ailleurs. Le suivi post opératoire n’est pas assuré par le praticien ayant opéré la patiente.

Les suites opératoires ne sont pas favorables et justifient des explorations paracliniques montrant un épanchement intra-péritonéal. Le diagnostic d’embolie pulmonaire est évoqué puis éliminé. Le 17 juillet une réintervention est réalisée. Il apparaît une péritonite aigue généralisée due à une perforation du grêle. Madame M est hospitalisée en service de réanimation polyvalente et décède le 10 août 2007.

La famille de Madame M a saisi le tribunal administratif afin de connaître les circonstances du décès de leur parente.


1

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.