Preuve des échanges d’information concernant la prise en charge

Dans le cadre d’un contentieux ou plus simplement dans celui de la recherche de la vérité, les éléments contenus dans le dossier médical du patient permettent de suivre le fil d’ariane des décisions prises au cours de la prise en charge.
Notamment, il permet de retracer les échanges d’informations entre les différents acteurs. Ces échanges tracés, rendent limpide la démarche de diagnostic.

Catherine STEPHAN-BERTHIER, juriste, le 27/12/2011

1 - Les faits

Madame R, âgée de 43 ans, présente des antécédents médicaux de syndrome dépressif, de l’hypertension artérielle et du tabagisme. Le 17 mai 2005, elle présente des douleurs abdominales. Le 24, elle se rend au CH, où le diagnostic de douleurs ulcéreuses est retenu. Elle y retourne le lendemain. Elle bénéficie le 26 mai, d’une gastroscopie et une béance cardiale est diagnostiquée. Elle regagne son domicile le lendemain.

Devant la persistance des douleurs, son médecin traitant l’adresse de nouveau au CH le 1er juin, Elle y restera jusqu’au 5 juin. Pendant cette hospitalisation, il est réalisé une échographie abdomino-rénale et uro-scanner. Le compte –rendu d’hospitalisation mentionne « une crise douloureuse épigastrique et lombaire d’origine psychogène chez une patiente dépressive, ne souhaitant pas de traitement médicamenteux ».

Le suivi est alors assuré par le médecin traitant. Celui-ci est alerté par l’amaigrissement, les diarrhées et les douleurs de sa patiente l’adresse le 15 juin au CH pour suspicion d’infarctus du mésentère. Madame R est admise le 16, une échographie abdominale et une coloscopie sont réalisées. Les médecins concluent à une maladie de Crohn. Puis une biopsie et un scanner sont effectués le 4 juillet ainsi qu’une ponction-biopsie du foie le 13 juillet.

Il est décidé de transférer la patiente, le 15 juillet, afin qu’elle soit prise en charge dans le service des maladies de l’appareil digestif au CHU. Malheureusement, la veille de son transfert, Madame R présente une crise abdominale avec vomissements de sang, émission de selles sanglantes et un état de choc nécessitant une réanimation cardiaque. Elle nécessite une réanimation cardiaque.

Elle est transférée en réanimation où elle décède des suites de la survenue d’un infarctus mésentérique.


1

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.