Mesures de contention

Les mesures de contention sont prises dans l’intérêt du patient et des soignants qui assurent la prise en charge. Elles ont pour but de permettre les soins et d’éviter tout acte auto ou hétéro-agressif. Toutefois, la mise en œuvre de ces mesures induit nécessairement une vigilance particulière afin de s’assurer que le dispositif mis en place ne risque pas de nuire au patient.

Catherine STEPHAN-BERTHIER, juriste, juillet 2013

1 - Les faits

Monsieur B, âgé de 57 ans, en cours de sevrage alcoolique est hospitalisé dans les suites d’une crise d’épilepsie. Pendant la nuit, il présente un état d’agitation nécessitant la prescription d’une mise en place de contention. Le lendemain, le médecin qui l’examine constate des signes de pré delirium tremens et prévoit notamment la prescription d’un sédatif en cas d’agitation.

Ce sédatif n’est pas administré par l’infirmière de jour. En effet, elle juge que l’état de santé de Monsieur B ne le justifie pas.

Alors que l’infirmière de nuit se présente pour administrer le sédatif, elle découvre Monsieur B décédé dans les suites d’une asphyxie par suffocation mécanique.


1

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.