Dysfonctionnement d’un matelas chauffant

Le bon déroulement d’une intervention repose sur l’établissement du diagnostic mais également sur la parfaite préparation du geste opératoire. Cette dernière implique nécessairement le respect de toutes les normes de sécurité liées au matériel utilisé au bloc, qui comprend notamment le contrôle du bon fonctionnement de ce dernier.

Catherine STEPHAN-BERTHIER, juriste, mars 2014

1 - Les faits

Monsieur C, âgé de 67 ans bénéficie d’une intervention de pontage aorto-bi-fémoral et de réimplantation de l’artère mésentérique inférieure le 26 juillet.

A l’issue de cette opération, des brûlures étendues sont constatées.

Le patient est traité pour ces dernières mais un problème infectieux se développe et nécessite l’amputation de la jambe droite.

Monsieur C décède le 29 août en raison d’une défaillance polyviscérale.


1

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.