Bonnes pratiques médicales et conformité de la prise en charge

Les bonnes pratiques médicales sont une référence en matière de qualité de la prise en charge. Elles doivent être nécessairement connues par les praticiens qui doivent veiller à assurer leur formation continue.

Catherine STEPHAN-BERTHIER juriste, septembre 2014.

1 - Les faits

Madame L, âgée de 28 ans, est admise pour accoucher de son deuxième enfant. Devant l’apparition de souffrances fœtales la sage-femme réalise une expression utérine dans le but d’accélérer le travail. Pendant la manœuvre, l’aide-soignante tombe sur le ventre de la patiente.

A la suite de la naissance de l’enfant, Madame L. présente une hémorragie.

Il est alors décidé de pratiquer une révision utérine. Toutefois, la persistance des saignements nécessite une laparotomie.

Au cours de cette dernière, une rupture utérine est constatée et suturée sans qu’il soit nécessaire de réaliser une hystérectomie.

Néanmoins, le médecin estimant que toute nouvelle grossesse présenterait un risque grave, voire vital procède pendant l’intervention à la ligature des trompes de la patiente.


1

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.