La parole à Myriam Combes : l’expérimentation PACTE à l’IMM

Entretien avec le Dr Myriam Combes, responsable du département de chirurgie vasculaire de l’Institut Mutualiste Montsouris (IMM), qui nous présente son retour d’expérience de l’expérimentation du PACTE (Programme d’Amélioration Continu du Travail en Equipe) au sein de son établissement.

L'expérimentation du programme d'amélioration continue du travail en équipe (Pacte) a été lancée en avril 2014 avec 18 équipes de soins volontaires travaillant en établissement de santé. Il s'agit d'un programme collaboratif pluri professionnel qui propose des méthodes et des outils pour améliorer le travail en équipe afin de sécuriser la prise en charge du patient.

Portail Prévention : Pourquoi s’être porté volontaire pour le PACTE ?
Notre équipe s’est formée en 2009, et elle impose une activité dite d’"urgence". Notre hôpital lui, s’est construit autour de la prise en charge des malades nécessitant une chirurgie programmée. Il n’y pas de service d’urgence.
La cohabitation de ces deux types de prise en charge patients programmés versus patients non programmés, a généré de nombreux dysfonctionnements, des conflits et nécessitait des adaptations organisationnelles.
Il était important de mettre en place une réflexion afin d’améliorer nos pratiques en incluant tous les acteurs intervenant dans le parcours du patient.
Le PACTE de l’HAS (Programme d’Amélioration Continu du Travail en Equipe) nous est apparu comme une évidence pour structurer ce travail.

Portail Prévention : Comment cela a été initié ?
Le projet a été initié par le département de chirurgie vasculaire et l’unité de dialyse qui avaient fusionnés en 2013. Le but de cette fusion était de développer une prise en charge de qualité centrée sur le patient, et dans une démarche de sécurisation du parcours de soins.

L’expérience PACTE s’est structurée autour des cellules Qualité et Gestion des Risques de notre établissement. Nous nous sommes appuyés sur leurs compétences et leur savoir-faire.

Portail Prévention : Quels sont les points forts ?
La première avancée significative a été la prise de conscience par les différents intervenants des contraintes de chacun des acteurs qui faute d’être prises en compte pouvaient devenir un obstacle à la bonne prise en charge globale des patients.

Cela nous a permis dans un second temps de créer un climat propice à l’évaluation des pratiques, et à une culture collaborative et non punitive de l’erreur. Certains outils fournis par l’HAS, nous ont permis de formaliser cette démarche et d’évoluer vers une organisation plus apprenante.

Portail Prévention : Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?
La confrontation avec ses dysfonctionnements, la capacité à débrieffer sur des habitudes acquises de longues dates, n’est pas simple, les changer encore moins, cela s’est fait, et se fait encore parfois difficilement.

De plus, nous évoluons dans un environnement de type écosystème dans lequel le patient navigue tant bien que mal. La transformation en une prise en charge de type écocentrée où le patient est au centre de sa prise en charge, demande énormément de réflexions et d’adaptations, sur les rôles et les comportements de chacun. Ce changement radical de centre de gravité du système est une source inépuisable d’incompréhensions.

Portail Prévention : Quelles sont les améliorations notables ?
Pour le malade, elles sont notables. La redéfinition des rôles de chacun, la compréhension des contraintes et la capacité à interroger en permanence ses pratiques ont permis de sécuriser la prise en charge et d’en améliorer la qualité. Le recentrage de la prise en charge autour du patient a permis de redonner du sens et de la valeur aux gestes de tous, si “infimes” soient-ils.

Pour l’ensemble des acteurs cela a permis d’améliorer les échanges, de fluidifier la collaboration. Les questionnements, les remarques sont beaucoup moins ressenties comme une mise en cause, mais plus comme une volonté d’amélioration. Le climat s’apaise, les personnes s’écoutent. Et étonnamment ou pas, l’efficience médico-économique s’en est trouvée améliorée. Tout le monde y gagne.

Portail Prévention : Les recommanderiez-vous à d’autres établissements ?
Toute démarche qui cherche à améliorer le travail en équipe doit être encouragée, favorisée, aidée et valorisée. L’amélioration de nos procédures, leur efficience médico-économiques, leur qualité, leur sécurité ne peut passer que par une redéfinition du rôle de chaque acteur. Nous devons apprendre et comprendre comment mieux agir individuellement au profit d’une action qui ne peut-être que collective. Collaborer au sein d’un hôpital n’est pas si naturel, ce n’est surtout pas ” inné”, beaucoup de corps de métiers se côtoient. Participer à des expériences de type PACTE me semble indispensable.

Portail Prévention : Et aujourd’hui où en êtes-vous, quelles sont vos perspectives ?
Notre problématique cruciale était : la qualité, la pertinence et la transmission des informations concernant le patient admis en “ urgence”.

De ce travail est né un portail web IMmPACTE, permettant de sécuriser l’acceptation des urgences et une messagerie instantanée sécurisée (en partenariat avec une start-up). Les informations pertinentes et indispensables sont recueillies en amont, et transmises en instantanée à ceux et celles qui en ont besoin, permettant d’organiser au mieux le parcours du patient. Des indicateurs de qualité, de sécurité, et de performance vont pouvoir ainsi être recueillis et évalués en routine. Nous sommes actuellement en période de test.

Nos perspectives ? Standardiser et labéliser l’ensemble de nos parcours, et en évaluer la performance pour la qualité de la prise en charge de nos patients.

Propos recueillis en décembre 2016

Neeria, la marque Service de Sham propose une mission de conseil sur le PACTE : Programme d’amélioration continue du travail en équipe - accompagnement à la réalisation de séances de CRM santé

Les objectifs de la mission :

  • Animer des sessions « CRM Santé », permettant aux membres des équipes d’établir un autodiagnostic sur leurs modes de fonctionnement et les difficultés rencontrées lors de leurs activités.
  • Faire prendre conscience aux professionnels de santé des différentes dimensions concourant à faire d’un groupe de professionnels une équipe efficace.
  • Définir et formaliser les engagements de l’équipe ayant fait l’objet d’un consensus de groupe, pour parvenir à une amélioration continue pérenne du fonctionnement des équipes, bénéfique à la sécurisation durable des parcours de soins.
  • Justifier de la mise en œuvre d’actions de formation conformes aux attentes de la Haute Autorité de Santé, dans la perspective des actions de certification.

Pour toutes questions :
Contactez-nous : formationconseil@sham.fr – 04 72 75 58 03
Fiche formation à télécharger : Travail en équipe : Mettre en œuvre le PACTE dans votre établissement

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Mon Espace

Vous souhaitez commenter un article ?
Rejoignez la communauté du Portail de la Prévention Sham.

Déjà inscrit ? + Se connecter




OK
Mot de passe perdu ?