Docteur Lalain : Le patient « acteur de sa santé »

Monsieur LALAIN est chirurgien orthopédiste et PDG de la Clinique du Parc à Lyon.

Impliqué à plusieurs titres dans la démarche qualité des établissements de santé, il a élaboré et mis en place, avec ses équipes, au sein de son établissement, le PASS. Outil original, le PASS est un support d’information et d’éducation du patient, qui semble s’intégrer parfaitement dans les exigences de la future certification V 2010 de la Haute Autorité de Santé.

Portail Prévention : Monsieur LALAIN, qu’est-ce que le PASS ?

Docteur LALAIN : Le PASS (ou Patient Acteur de Sa Santé) est un outil spécifique d’information et d’éducation du patient qui a été conçu par les praticiens et les équipes administratives de la Clinique du Parc.
Le PASS se présente sous la forme d'un livret, remis par le chirurgien, dès la première consultation, et qui accompagne le patient tout au long de son hospitalisation, et au-delà si nécessaire.

Portail Prévention : Comment fonctionne-t-il ?

Docteur LALAIN : Le PASS repose sur un engagement réciproque entre le médecin traitant, le chirurgien, le kinésithérapeute et le patient. En pratique, il reprend à chacune des étapes de la prise en charge du patient (avant, pendant et après son hospitalisation) l’ensemble des points que nous pensons devoir être compris et assimilés par ce dernier, qu’il s’agisse d’information sur son intervention ou d’éducation pour mener au mieux sa rééducation.
Le PASS propose aussi des objectifs au patient pour optimiser l’efficacité de son séjour.

Portail Prévention : Par exemple ?

Docteur LALAIN : La rééducation du patient est, dans le PASS, non seulement largement détaillée, mais aussi planifiée et présentée sous formes d’exercices de difficulté croissante, qui permettent de prolonger le travail du kinésithérapeute.

Le PASS

Portail Prévention : Quelles sont les disciplines concernées aujourd’hui par le PASS ?

Docteur LALAIN : Le premier PASS que nous avons élaboré concerne l’arthroplastie totale du genou. Il est proposé aux patients concernés depuis le début de l’année 2009. D’autres sont rédigés et en cours de validation : chirurgie de la cataracte, chirurgie du rachis, prothèse de hanche.

Portail Prévention : Qu’attendez-vous de cet outil ?

Docteur LALAIN : Pour nous le PASS est une des garanties de pouvoir obtenir ensemble, et donc avec le patient lui-même, les meilleurs résultats de notre prise en charge.

Portail Prévention : Et quels sont les bénéfices attendus du PASS pour l’établissement ?

Docteur LALAIN : Une diminution de la durée de séjour du patient, grâce à une meilleure prise en charge et donc une diminution des complications post opératoires et notamment des complications infectieuses.
J’ajoute que le PASS permet de mieux répondre aux critères de la V2010 exigés par la HAS, pour ce qui concerne information du patient, projet thérapeutique, identification d’une personne référente.

Portail Prévention : Le PASS se substitue-t-il au dossier médical ?

Docteur LALAIN : Non, en aucune façon. Mais le PASS comporte un support numérique, une clé USB, qui permet de stocker l’ensemble des pièces importantes du dossier patient comme le compte rendu opératoire, la lettre au médecin traitant, les radiographies et leur interprétation. Les exercices de rééducation y figurent aussi sous forme de petites animations.

Propos recueillis à Lyon par Frédéric Fuz.
Mars 2010.

Voir aussi :
Le site internet de la clinique : http://www.cliniqueduparclyon.com/

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Mon Espace

Vous souhaitez commenter un article ?
Rejoignez la communauté du Portail de la Prévention Sham.

Déjà inscrit ? + Se connecter




OK
Mot de passe perdu ?