Sécuriser la prise en charge et l'organisation des soins à la MR l'Aumance

Parmi tous les dossiers présentés pour le Prix SHAM 2010, c'est la maison de retraite l'Aumance de Cosne d'Allier qui a été récompensée dans la catégorie "établissements d'hébergement". Cet établissement s'est ainsi vu attribuer un prix de 8000 euros pour sa démarche de mise en place d'un plan d'amélioration de la sécurité des prises en charge et de l'organisation des soins.

Le groupe projet
L'action a été menée principalement par les 5 infirmières de la maison de retraite (76 résidents, 52 agents ETP) avec l'aide du médecin coordonnateur selon les besoins des thèmes abordés et une partie de l'équipe de soin (aides soignantes et agents des services hospitaliers).

3049-006
 

Description de l'action
L'action a débuté en mars 2009 par une évaluation de la sécurité des prises en charge médico-sociales et des soins infirmiers sous la forme d'entretiens individuels avec chacune des infirmières.

Ces entretiens ont permis d'identifier les principaux dysfonctionnements et risques comme par exemple :

  • L'absence de moyens en cas d'urgence vitale ;
  • Des problèmes d'organisation du travail lors de la préparation des médicaments liés aux interruptions et aux simultanéités des tâches ;
  • La déficience du système d'information médicale et paramédicale, l'utilisation déficiente du dossier de soins et l'absence de protocole de prise en charge.
 

L'action s'est poursuivie par la formalisation d'un plan d'amélioration de la sécurité des prises en charge et de l'organisation des soins qui a été présenté aux instances.

Dans ce plan, des actions ont rapidement été mises en place :

  • Concernant le circuit et la dispensation des médicaments, une convention avec un pharmacien a été élaborée et appliquée depuis le 1er mai 2010.
  • Pour les soins d'urgence : un chariot a été équipé avec tout le matériel nécessaire (aspirateur de mucosité, défibrillateur, insufflateur). Des formations aux gestes et soins d'urgence sont programmés pour les agents.

L'établissement s'est également attaché à réduire les dysfonctionnements et risques manifestes. Ainsi toutes les issues ont été sécurisées pour éviter les fugues.

En parallèle, une communication a été faite auprès des familles des résidents.

Le plan d'amélioration, comporte également un objectif stratégique visant à se réapproprier la fonction infirmière. Il se décline en objectifs opérationnels consistant notamment à rédiger des protocoles relatifs aux pratiques (chute, décès, douleur, gastro-entérite, sortie à l'insu du personnel) et à animer des rencontres de sensibilisation (maltraitance, hygiène et risque infectieux, alimentation).

Une démarche utile et stimulante
La culture de la gestion des risques et de la sécurité s'est maintenant instaurée auprès du personnel. Les actions d'amélioration sont ressenties comme une véritable valeur ajoutée à leur travail quotidien.

Depuis la mise en place du défibrillateur, en décembre 2009, il a été utilisé 4 fois.

David FRITSCH
Ingénieur Gestion des risques

13/07/2010

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Mon Espace

Vous souhaitez commenter un article ?
Rejoignez la communauté du Portail de la Prévention Sham.

Déjà inscrit ? + Se connecter




OK
Mot de passe perdu ?