Extubation en salle de réveil

L'extubation d'un patient peut-elle être réalisée en salle de réveil par un infirmier (IDE) non spécialisé en anesthésie (IADE) ?

L’organisation paramédicale en salle de réveil

Le personnel paramédical présent en salle de réveil (SSPI) doit comprendre en permanence « au moins un infirmier ou une infirmière formé à ce type de surveillance, si possible infirmier ou infirmière anesthésiste » (1). Ces personnels sont placés sous la responsabilité du médecin anesthésiste-réanimateur (MAR).

La présence d’un IADE en SSPI est recommandée mais pas obligatoire dès lors qu’est présent un (ou plusieurs en fonction du nombre de patients présents) IDE formés spécialement (2) à ce type de surveillance.

La réalisation de l’extubation

L’extubation est un acte inhérent à l’anesthésie et ne fait pas partie de ceux figurant dans le décret de compétence des IDE.

En revanche, les compétences de l’IADE définies à l’article R4311-12 du code de la santé publique semblent plus adaptées à la situation puisqu’il est seul habilité à appliquer les techniques d’anesthésie générale, loco-régionale, et de réanimation peropératoire suivant le protocole établi par le MAR et à condition que celui-ci puisse intervenir à tout moment.

Les prérogatives de l’IADE précisées dans les annexes I et II de l’arrêté du 23 juillet 2012 relatif à la formation conduisant au diplôme d'État d'infirmier anesthésiste, sont notamment de procéder à la « réalisation et au contrôle du réveil : extubation, réversion, cotation de la possibilité de sortie »

Dès lors, l’extubation étant, en tout état de cause, un acte relevant de la compétence des IADE à l’exclusion de tout autre paramédical, il ne peut pas être réalisé par les IDE de la salle de réveil.

Toutefois, l’IDE en cours de formation préparant au diplôme d’IADE peut réaliser une extubation lorsque celle-ci se déroule en présence d’un IADE (3).

Préconisations sur la conduite à tenir

Si l’extubation ne peut être réalisée que par le MAR ou l’IADE, cette situation n’implique pas leur présence constante auprès du patient, dès lors que la surveillance en SSPI est effectuée par un IDE.

Dès lors, lorsque l’extubation n’est pas réalisée au bloc opératoire et que le patient est transporté intubé en SSPI, l’IDE devra prévenir le MAR ou l’IADE dès que les signes de l’extubation se présentent. Ceux-ci devront intervenir sans délai, ce qui suppose une organisation assurant la disponibilité immédiate d’un des personnels qualifiés.

Alexandra CABRERA
Juriste Sham
Mai 2015

(1) Article D6124-101 du code de la santé publique
(2) C. Cass. 10 décembre 2014, n°13-21607
(3) Article R4311-12 du code de la santé publique

Voir aussi :
Le point sur :
Les consultations pré-anesthésiques délocalisées : conduite à tenir

Questions/réponses :
Surveillance de plusieurs salles par un anesthésiste
Consultation pré-anesthésique pour interventions itératives

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.