Prévention des erreurs à l’hôpital : un code-barres pour aider les soignants

La lecture code-barres réalisée par le personnel infirmier au lit du malade permet de réduire de plus de 40 % les erreurs d’administration du médicament et de diminuer de 50% les événements indésirables potentiels. C'est ce que constate une étude américaine publiée en mai 2006 dans le journal du New England of medicine.

Une étude menée à l'hôpital universitaire du Massachusetts (Boston) et publiée dans le journal du New England of medecine démontre clairement l’efficacité de la technologie code-barre pour prévenir les erreurs d’administration des médicaments.

L’étude a permis d’évaluer, pendant 9 mois, les taux d’erreurs liées à la retranscription de prescriptions et à l’administration dans 35 unités cliniques de médecine, de chirurgie et de soins intensifs.

Durant l’année de l’étude, en 2005, les médecins ont rédigé près de 1,7 million de prescriptions et les infirmières ont administré environ 5,9 millions de doses de médicaments. L’hôpital a commencé le déploiement du système électronique d’enregistrement, par lecture code-barres, de l’administration des médicaments (e-MAR, pour « electronic medication administration record ») en avril jusqu’au mois de juillet 2005.lire la suite .

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Le saviez-vous ?

Pendant combien de temps un dossier patient doit-il être conservé :