Les événements indésirables liés à la médication chez les patients âgés

Les événements indésirables dans la prise en charge médicamenteuse constituent un risque important pour tout patient. Ce risque prend une autre dimension quand il touche une population plus vulnérable comme les patients âgés. Une étude néerlandaise nous apporte un éclairage intéressant.

Une étude menée dans trois hôpitaux
Cette étude publiée dans le European Journal of Clinical Pharmacology 2013, Vol. 69, 75-85, a été menée de façon rétrospective auprès de 250 patients de plus de 65 ans dans les services de médecine interne de 3 hôpitaux néerlandais. Ces patients prenaient au moins 5 médicaments avant leur admission.

Au total, c’est 269 événements indésirables médicamenteux qui ont été identifiés par l’analyse des dossiers médicaux. 47% d’entre eux ont été classés comme événements graves et dont 8% n’avaient pas été détectés par l’équipe en charge des patients.

Au global, l’étude nous montre que 20% des événements n’ont pas été reconnus par le personnel.

La proportion d’événements évitables, car liés à une erreur de médication, s’élève à 50%.

Les erreurs sur lesquelles il faut agir
La non-exécution d’une prescription (25%), le dosage incorrect (25%) et la prescription d’un médicament contre-indiqué (20%) représentent les erreurs les plus courantes observées par cette étude.

Les résultats montrent que si les événements graves sont très bien détectés, les événements moins dangereux passent souvent inaperçus. C’est avant tout sur les erreurs de médication qu’il faut agir en priorité car elles restent fréquemment non identifiées par les professionnels.

Liens direct vers l’article complet de l’étude : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3536996/

David FRITSCH
Pôle Services Sham

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Le saviez-vous ?

Pendant combien de temps un dossier patient doit-il être conservé :