Les chirurgiens suisses testent le contrôle par le patient

Comment lutter contre les données erronées concernant la sécurité lors d’interventions chirurgicales ?

Revue Médicale Suisse du 11/08/2010

La fmCh, l’organisation faîtière des chirurgiens et médecins suisses recourant à des techniques invasives, a peut-être trouvé la parade en proposant au patient de contrôler lui-même ses propres données et de les publier.

Baptisé «fmCh PublicDatabase», le projet repose sur un processus très simple. A sa sortie de l’hôpital ou de la clinique, le patient reçoit une fiche qui lui explique comment interpréter les données de son opération et choisir s’il veut les recevoir par poste ou par email sécurisé. Une fois ses données reçues, le patient peut les contrôler, les corriger, les confirmer ou demander des précisions supplémentaires au médecin pour compléter sa fiche. S’il l’autorise, ses données seront ensuite publiées sous le couvert de l’anonymat et permettre ainsi de disposer d'indicateurs qualité fiables. Le patient est en effet le meilleur auditeur qualité pour ses propres données...lire la suite .

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Le saviez-vous ?

Pendant combien de temps un dossier patient doit-il être conservé :