Distributeurs de SHA dans les chambres : où les installer ?

Une étude américaine, publiée dans le BMJ Quality & Safety, nous éclaire sur l'influence de l’aménagement intérieur des chambres des patients sur la désinfection des mains.

L'environnement de travail des professionnels à une influence notable sur la sécurité des patients. Que ce soit en matière d'éclairage ou de disposition du mobilier dans les chambres des patients.

Les auteurs de cette étude (Birnbach et al.) se sont penchés sur l’influence qu’exerce l’emplacement des distributeurs de solution alcoolisée sur la désinfection des mains lors de traitements simulés de patients. Dans le cadre d'un projet de construction d’hôpital universitaire aux États-Unis, un modèle de chambre grandeur nature a été réalisé. Dans cet aménagement, le distributeur de solution désinfectante (SHA) a été fixé successivement à deux endroits différents : dans le premier cas, il a été placé à proximité du lit, dans le champ de vision du soignant lorsqu'il s’entretient avec le patient, ou lors des soins. Dans le second cas, il a été installé près de la porte, soit à un endroit où il ne peut pas être vu par le personnel se trouvant au lit du malade. Pour l’étude, 52 médecins ont été randomisés sur les deux emplacements du distributeur. Avec des textes préparés, un acteur a joué le rôle d’un patient dont les problèmes de santé exigeaient un examen corporel. Les médecins ont été priés d’agir avec lui exactement comme ils l’auraient fait en situation réelle. Deux observateurs notaient si le médecin se désinfectait les mains avant de procéder à l’examen. Les 26 médecins qui se trouvaient dans la chambre où le distributeur était près du lit se sont désinfecté les mains avant l’examen dans 54% des cas. Ce taux est descendu à 12% parmi les 26 médecins du second groupe qui consultaient dans la chambre où le distributeur se trouvait près de la porte.

Ces résultats montrent clairement les effets d’un aménagement et d’un équipement hospitaliers orientés vers la sécurité des patients. Si cet impact est connu, il parait nécessaire de l'intégrer dans les projets de construction ou d'aménagement et d'améliorer ainsi la sécurité des patients.

David Fritsch
Ingénieur Risques médicaux

01/03/10

Liens direct vers le résumé : http://qualitysafety.bmj.com/content/19/5/462.abstract

Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter

Vous n'avez pas d'espace perso ? S'inscrire

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

S'inscrire à la newsletter

Recevez chaque mois actualités et retours d'expérience sur la prévention des risques !

OK

Le saviez-vous ?

Pendant combien de temps un dossier patient doit-il être conservé :